Vocabulaire et Grammaire

Différences entre Brocante, Vide-greniers, Marché aux puces, Braderie et un Antiquaire

Une recherche sur internet conduisent à nombreux articles parlent de ces différences. Je me suis inspiré des articles ci-après pour écrire le petit tableau qui suit :

Ce qu’il faut retenir :

Vide-greniers (mot invariable)

Dans un vide-greniers, les particuliers peuvent revendre des objets, meubles et vêtements dont ils ne servent plus. Rares sont les objets anciens ou les antiquités.
De plus, les vides-greniers sont ouvert à tous, il suffit de s’inscrire et de payer son emplacement à la collectivité, l’association ou la structure professionnelle qui l’organise.

Dans le cadre de Kifekoi?, il s’agit d’un vide-greniers.

Brocante Les brocanteurs sont des professionnels.
Sur une brocante on trouve en général des objets à faible valeur marchande. Le brocanteur est un commerçant, il doit donc être inscrit au Registre du Commerce. Il doit comme tous les antiquaires vous fournir les garanties sur la nature et la qualité de chacun de ses produits.
En effet, la différence avec un antiquaire, est que le brocanteur vend des objets moins anciens et par conséquent, la plupart du temps, il vend des pièces moins chères.
Antiquaire Les antiquaires sont des professionnels.
A contrario du brocanteur, l’antiquaire est un spécialiste et connaît l’origine et l’histoire des objets qu’il vend. Ses pièces sont souvent anciennes et coûteuses.
Marché aux puces Il est réservé aux objets plus précieux comme des meubles, de la verrerie, argenterie, textiles anciens … Il est souvent permanent et correspond à un savoureux mélange de brocante et de marché d’antiquaires; on peut donc y trouver des antiquaires et des experts en art. On n’y vend aucun aliment.
Braderie C’est un événement qui rassemble professionnels et particuliers. Avec tout ça, on peut chiner absolument tout.

Abréviation des ordinaux (premier, deuxième…)

Voir http://www.langue-fr.net/spip.php?article239

Juste un petit extrait :

Manuel de Typographie française élémentaire d’Yves Perrousseaux, 8éd., article « abréviations courantes », p. 57. Les remarques sont les mêmes. L’auteur précise :

« On abrège […] deuxième par 2e et IIe (on ne met que le e final) et non par 2me, 2ème ou 2ièmequi sont des erreurs courantes, même sur les écrans de nos chaînes nationales de télévision. »


Écriture des Heures, Minutes et Secondes

Voir http://www.aidenet.eu/grammaire06c.htm

Et également un petit extrait :

L’heure dont le symbole* est “h” se divise en 60 minutes (symbole “min”) et chaque minute en 60 secondes (symbole “s”). Le symbole se place à la droite du nombre, séparé d’un espace et sans ponctuation intermédiaire ou finale : 8 h 12 min 33 s

* Définition du mot symbole : par opposition aux abréviations, le symbole est ainsi appelé lorsque au lieu d’écrire un mot au moyen de lettres, on le remplace par un symbole : & pour paragraphe, ° pour degré, km pour kilomètre, h pour heure (et non H), min pour minute et enfin s pour seconde (et non sec).

Mais afin de ne pas insérer d’espace insécable avant et après le h, le site de Kifekoi? ne respectera pas toujours cette graphie. Nous utiliserons donc (erronément) 9h30 au lieu de 9 h 30. Nous vous saurions gré de bien vouloir nous en excuser.


Je vous serais gré – Je vous saurais gré

Utilisez plutôt Je vous serais reconnaissant !

Source : Dire, ne pas dire sur le site officiel de l’Académie française.


Trait d’union entre au/en et dessus/dessous

Retenez qu’avec « au », il faut un trait d’union, et qu’avec « en », il n’en faut pas.

Donc : 

audessus, audessous
en dessus, en dessous


Trait d’union après non

Quand non précède un nom, il est suivi d’un trait d’union ; quand il précède un adjectif, il n’y a pas de trait d’union.

Donc :

un nonvoyant est non voyant.


Boîte ou Boite ?

Boite : Conjugaison du verbe « boiter ». Au présent du subjonctif et de l’indicatif, on conjugue boite aux première et troisième personnes du singulier.

Boîte : Petit coffre à couvercle aisément transportable, dont la forme, la taille, et la matière varient.


Vôtre ou Votre

Votre est un adjectif : Votre mauvaise orthographe m’irrite… Notre bonne orthographe nous fait honneur.

Vôtre est un pronom : C’est la vôtre, pas la mienne, ni la nôtre.

Et si vous ne connaissez pas la différence entre un adjectif et un pronom :

Si le mot est immédiatement suivi d’un nom ou d’un groupe nominal, il s’agit de l’adjectif possessif notre ou votre. Mais si l’on trouve, devant le mot en question, le, la ou les, le o prend un accent circonflexe.

Source : « notre » ou « nôtre » ? « votre » ou « vôtre » ? sur le site du Projet Voltaire.


Telle quelle ou Telle qu’elle ?

L’expression tel quel (qui signifie en l’état) s’écrit en deux mots.

Il est venu tel quel ; elle est venue telle quelle

Tel quel s’accorde avec le nom auquel il se rapporte.

Elle m’a rapporté ses propos tels quels (accord avec ses propos)
Il m’a rendu ma chemise telle quelle (accord avec ma chemise)

Remarque : Il ne faut pas confondre telle quelle et tel qu’elle (avec le pronom elle).

Il aime son amie telle quelle est.
Leurs revenus étaient tels, quelles ont arrêté de travailler.

 

Source : Frantastique

Laisser un commentaire